juin 2015

Célébration de la Journée de l’Enfant Africain.

Dans un climat moins habituel, la Maison Shalom a fêté pour les enfants de la rue de Bujumbura et ceux de Ruyigi cette journée qui leur est dédiée.

 A Bujumbura, les enfants de la rue et d’autres enfants pauvres ont été invités à un repas ensemble au Bureau de la Maison Shalom de Bujumbura. Ces enfants traumatisés par la situation sécuritaire qui a déjà coûté la vie leurs amis, leurs compagnons ont exprimé leur gratitude vis à vis de la Maison Shalom qui ne les oublie pas malgré les moments difficiles qui règnent dans le pays.

Le Directeur de l’hôpital Rema au Centre Hospitalier de la Dracénie (CHD) en France.

Le Depuis quelques années déjà, un partenariat entre le Centre hospitalier REMA et le Centre Hospitalier de la Dracénie continue de porter ses fruits. Des missions de travail et d’échange d’expérience sont bilatéralement organisées. Après la mission du Laborantin Christian et Dr Vastine, Médecin qui s’occupe de la maternité à l’hôpital REMA ; c’était le tour du Directeur de l’hôpital REMA Omer Cimpaye sur la gestion et l’administration générale du centre.

La place des enfants n’est pas la prison, mais la famille …l’école…

Actuellement, les jeunes qui se trouvent dans le centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Ruyigi suivent la formation professionnelle avec les autres jeunes encadrés par Maison Shalom.

A Bujumbura, la Maison Shalom et les jeunes filles à risque

Un nouveau projet « MPORE MWANA » en partenariat avec SOJPAE avec l’appui de l’Unicef  est mis en œuvre au niveau de trois provinces pilotes, Bujumbura Mairie, Gitega et Ruyigi pour la protection et la réintégration socio économique des jeunes filles en situation de risque ou de vulnérabilité pour 24 mois.