Ecole paramédicale Saint-Michel

Printer-friendly version

Construire pour l'avenir : l'école paramédicale Saint-Michel de Nyamutobo

Jusqu’en 2008, aucune école d’enseignement médical n’existait dans l’Est du Burundi, à savoir les provinces de Ruyigi, Cankuzo et Rutana. Seules les provinces de Bururi au Sud, Gitega au Centre, Ngozi au Nord et la capitale Bujumbura à l’Ouest étaient dotées d’établissements de ce type, relevant soit de l’enseignement public, soit de l’enseignement privé. Cette situation a eu pour conséquence immédiate un faible accès de la jeunesse de la région, notamment des jeunes filles, aux formations paramédicales. Pire encore, parmi ceux/celles qui avaient eu la chance de décrocher une place, plusieurs ont été obligés de renoncer par manque de moyens (frais de déplacement et de logement.) Pourtant, les besoins en personnel médical au Burundi, et à l’Est en particulier, sont considérables.

En 2008, aucun médecin ne visite les centres dans la province. La carence en personnel médical pourrait donc devenir une menace pour la santé de la population. Seuls deux hôpitaux existaient dans la province de Ruyigi en 2008.

C’est dans ce contexte que s’inscrivait le projet de la Maison Shalom de créer une école technique médicale secondaire donnant accès à une formation qualifiante. Les élèves obtiennent des diplômes de niveau A2 après un cursus de formation de 4 ans. L’école médicale veut améliorer l’accès aux soins de qualité pour la population de l’Est du pays. Tout au long de la formation,  des stages sont en effet prévus dans les hôpitaux et les centres de santé pour aiguiser leurs savoir-faire. Au terme de la formation, les élèves peuvent prester en qualité de techniciens médicaux diplômés d’Etat ou, s’ils réussissent l’Examen d’Etat, continuer les études universitaires. 

Par ailleurs, ce projet s’inscrit également dans la logique de l’intervention globale de la Maison Shalom dans le domaine de la santé. En 2006, la Maison Shalom a ainsi débuté la construction de l’hôpital REMA qui devient opérationnel en janvier 2008.

L’Ecole forme un personnel paramédical compétent pour l’Hôpital REMA et les autres formations sanitaires du BURUNDI, alors que l’hôpital constitue le principal terrain de stages pour les élèves de l’école. De plus, ce pôle unique de santé dans la province de Ruyigi facilite le lancement d'actions de sensibilisation et de formation de la population aux premiers secours, à l’hygiène et à la nutrition. 

Groupe cible

L’école paramédicale de Nyamutobo, baptisée « Ecole Paramédicale Saint-Michel – EPM St Michel) accueille des jeunes de 14 à 22 ans, sans distinction ethnique, ayant terminé avec succès leur enseignement secondaire (10ème année) et souhaitant étudier les techniques médicales.

Objectif général et résultats attendus

Dispenser une formation qualifiante en sciences infirmières pour les jeunes défavorisés en quête d’un métier ouvrant des perspectives d’avenir ; amélioration des conditions de vie, particulièrement la santé de la population de l’Est du Burundi à travers la formation de personnel médical et la sensibilisation aux notions sanitaires de base. Les résultats attendus :

  1. Accueillir et former 40 infirmier(ère)s de niveau A2 chaque année ;
  2. Sensibilisation de 150 adultes chaque année aux notions de premiers secours, nutrition, hygiène, maladies sexuellement transmissibles et soins aux enfants en bas âge ;
  3. Renforcement institutionnel par formation spécifique du comité de direction et par des cours de perfectionnement du personnel enseignant.

En août 2012, l’EPM St Michel sort les premiers infirmiers. Sur les 37 qui ont commencé l’année scolaire 2008-2009, 17 ont obtenu leur diplôme. Deux facteurs sont à l’origine de ce nombre réduit de finalistes :

  • Certains abandonnent en cours de formation par l’incapacité de payer les maigres frais scolaires  demandés (14USD/mois), par faiblesse intellectuelle, etc.
  • Pour s’assurer de sortir des infirmiers compétents, l’évaluation est rigoureuse tout en respectant les règles de l’enseignement paramédical.
Fichier attachéTaille
depliant2-1.pdf340.62 Ko