Appui socio-économique des réfugiés burundais au Rwanda

Printer-friendly version

Objectif :

Contribuer au développement socio-économique des réfugiés burundais au Rwanda et prévenir la délinquance des jeunes afin de les préparer à un retour constructif au Burundi.

Groupes cibles :

  • Les femmes (ménages) ayant des enfants de moins de 5 ans. En effet, les enfants en dessous de l’âge de 5ans sont les plus exposés au risque d’attraper des maladies liées à la malnutrition. En outre, tout bien (argent ou autre chose) donné à une femme pour le compte du ménage a beaucoup de chances de profiter à tous les membres de famille.
  • Les jeunes (filles et garçons) dont l’âge est compris entre 18 et 25ans. Les personnes se trouvant dans cette tranche d’âge, une fois non occupées utilement, sont souvent exposées à la consommation de drogues et de stupéfiants, au banditisme, à la prostitution, à la participation aux bandes armées, avec toutes les conséquences qui s’en suivent sur leur santé et la sécurité. 

Résultats :

Depuis la mise en place du projet Appui Socio-Economique des réfugiés burundais au Rwanda, différents appuis sous forme de microcrédits ont été accordés aux personnes qui font partie de notre groupe cible.

A ce jour, 78 ménages représentés respectivement par 60 femmes et 18 hommes  promoteurs de microprojets ont déjà bénéficié de l’appui de la Maison Shalom en microcrédits. 

Tous les bénéficiaires sont satisfaits et témoignent de la valeur ajoutée enregistrée, comparativement à la situation antérieure, de par l’exercice des AGR[1] grâce à l’obtention des microcrédits accordés par la Maison Shalom.

V. Défi

Les demandes de microcrédits sont de loin supérieures aux moyens disponibles.