Education Secondaire

Printer-friendly version

Introduction

Parmi les burundais réfugiés au Rwanda, il y a beaucoup de jeunes qui ont abandonné leur formation secondaire. Depuis qu’ils sont au camp des réfugiés, ils bénéficient d’une formation secondaire mais dans des conditions difficiles. A part les séquelles des différents traumatismes, sans un bon logement pour bien se reposer la nuit, certains qui n’ont pas de familles doivent aller chercher du bois de chauffage avant de se préparer à manger ou de se rendre à l’école. Ceci cause un grand taux d’abandon scolaire et la plupart de ces jeunes se livrent à la délinquance, à la consommation des stupéfiants et se retrouvent à la merci des recruteurs éventuels des groupes armés. 

Parmi ces jeunes, certains sont brillants et peuvent être affectés par ces conditions difficiles et devenir faibles ou incapables de poursuivre leur formation scolaire. Les cas similaires se retrouvent dans les réfugiés des milieux urbains dans les différentes provinces du Rwanda.

Objectif

L’action de la Maison Shalom consiste à appuyer et promouvoir l’éducation secondaire des jeunes réfugiés burundais les plus brillants dans les écoles rwandaises publiques à internat.

Résultats

La Maison Shalom souhaite que ces jeunes, au retour au pays après la crise, ils aient un bagage intellectuel et constructif. 150 élèves les plus intelligents et nécessiteux seront appuyés chaque année scolaire.