La place des enfants n’est pas la prison, mais la famille …l’école…

Printer-friendly version
La place des enfants n’est pas la prison, mais la famille …l’école…

Actuellement, les jeunes qui se trouvent dans le centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Ruyigi suivent la formation professionnelle avec les autres jeunes encadrés par Maison Shalom.

Au niveau de ce centre, Maison Shalom, dans le cadre du projet "Main Tendue à l’Enfance", assure la formation théorique et pratique des jeunes internes ou externes du centre, apporte une assistance médicale, sociale et judiciaire en faveur des jeunes internes sur base de la convention de partenariat avec le ministère de tutelle. Maison Shalom contribue aussi à l’amélioration quantitative et qualitative des repas et prévoit des renforcements de capacité en faveur du personnel affecté au centre en matière des normes internationales de respect et de protection des droits de l’Enfant. Après la formation, les jeunes externes recevront un kit de réinsertion et seront réinsérés dans la communauté, à leur tour les externes attendront le moment de leur libération pour en bénéficier. Ces jeunes remercient Maison Shalom et tous ses partenaires qui ont plaidé pour ce changement considérable des conditions de détention des enfants mais aussi qui continuent leur suivi au niveau des centres.

(Les internes portent la couleur jaune)