Célébration de la Journée de l’Enfant Africain.

Printer-friendly version
Célébration de la Journée de l’Enfant Africain.

Dans un climat moins habituel, la Maison Shalom a fêté pour les enfants de la rue de Bujumbura et ceux de Ruyigi cette journée qui leur est dédiée.

 A Bujumbura, les enfants de la rue et d’autres enfants pauvres ont été invités à un repas ensemble au Bureau de la Maison Shalom de Bujumbura. Ces enfants traumatisés par la situation sécuritaire qui a déjà coûté la vie leurs amis, leurs compagnons ont exprimé leur gratitude vis à vis de la Maison Shalom qui ne les oublie pas malgré les moments difficiles qui règnent dans le pays.

 A Ruyigi, l’événement a commencé par une messe en mémoire des enfants victimes de la guerre de Bujumbura dont Jean Népo KOMEZAMAHORO, jeune de 15 ans  tué par balles le premier jour des manifestations en Mairie de Bujumbura. Les enfants ont exprimé des prières très touchantes mais aussi ont exprimé leur volonté de vivre en paix et de ne pas être impliqués dans les conflits des adultes.

C’était aussi une occasion pour les enfants de l’école internationale de Ruyigi de partage et de soutien aux enfants malades de l’hôpital rural et l’hôpital Rema. Le personnel de la Maison Shalom s’est joint à celui du Centre de Rééducation des Mineurs en Conflit avec la Loi de Ruyigi pour partager le repas et des limonades avec les enfants du Centre. Chaque fois, le responsable des équipes expliquait la raison de ce geste et insistait sur le respect des droits et du bien être de l’enfant.