La joie de Noël partagée avec les familles réfugiées de Mahama

Printer-friendly version
La joie de Noël partagée  avec les familles réfugiées  de Mahama

Depuis plus de 20 ans, Maison Shalom se joint aux familles et aux enfants en situation de difficultés  pour partager la joie et fêter Noël. Les familles réfugiées, rapatriées,  les enfants soldats, les enfants en situation de rue, les enfants Incarcérés, les malades, les prisonniers et d’autres personnes n’étant pas capables de fêter cet événement.

Noël 2015 a été aussi une occasion extra ordinaire de partager l’amour et de célébrer la vie au camp de Mahama avec les familles et enfants burundais réfugiés.

Grâce au soutien des autorités administratives rwandaises, de l’appui des amis et différents donateurs, avec la bonne collaboration de tous les autres partenaires opérationnels dans le camp de Mahama, Maison Shalom, s'est joint à la population des réfugiés pour fêter Noel.

 Les discours du Ministre en charge des questions des réfugiés et du Représentant du HCR étaient centrés, en réponse à l’allocution du représentant des réfugiés, sur le soutien de la République du Rwanda et du Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) et leur détermination à rendre la vie des réfugiés digne et bonne en attendant le retour souhaité dans leur pays.

A son tour, Marguerite Barankitse, Présidente de Maison Shalom, au nom des autres partenaires a remercié les autorités administratives pour les efforts et la disponibilité de tous les services étatiques et leur détermination à rendre la vie des réfugiés  meilleure,  elle n’a pas oublié les  autres partenaires pour leur motivation et dévouement. Elle a encouragé les réfugiés et leur a promis de toujours rester debout et a l'oeuvre pour rendre la vie des personnes nécessiteuses meilleures. Elle a conclu par des conseils leur disant de ne pas seulement être des bénéficiaires des différents programmes mais de contribuer à leur propre développement  et d’apprendre beaucoup de l’environnement rwandais.

Les cérémonies se sont clôturées par la remise de cadeaux et le partage de boissons au rythme du tambour, des danses traditionnelles burundaises des enfants et jeunes  réfugiés accompagnés par un groupe musical rwandais.