Je m’en sors grâce à la Pastèque

Printer-friendly version
Je m’en sors grâce  à la Pastèque

Francine B, réfugiée burundaise au Rwanda, mariée et mère de 7enfants. Ils ont accueilli 17 autres réfugiés burundais sans abris. Ils mangeaient à peine une fois par jour et le loyer de la petite maison de trois chambres devenait impossible.

Après avoir été sensibilisés sur la gestion du crédit solidaire, ils se sont mis en trois groupes et ont bénéficié d’un crédit solidaire octroyé par la Maison Shalom Rwanda. Francine a choisi la vente de fruits : les pastèques

Aujourd’hui, grâce au commerce, tous ceux qui vivaient chez Francine sont devenus autonomes.

« Les enfants comme les adultes mangent à leur faim; le loyer est maintenant payé sans stress grâce à l’appui de la Maison Shalom Rwanda. Je remercie beaucoup nos donateurs qui nous aident à changer notre situation de détresse en une vie avec dignité… », a dit Francine.