Seattle University octroi à Marguerite Barankitse un doctorat Honoris Causa

Printer-friendly version
Seattle University octroi à Marguerite Barankitse un doctorat Honoris Causa

Marguerite Barankitse, présidente et fondatrice de la Maison Shalom vient d'être honorée par l'Université de Seattle aux USA.

Après plus de deux ans, Maggy vie en exil et vient en aide aux autres réfugiés burundais. Le gouvernement du Burundi l'a accusée de rebelle et d'insoumise, après qu'elle n'a pas accepté de se taire quand les enfants et les adultes étaient tués par la police lors des manifestations contre la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. Tous les comptes de la Maison Shalom ont été fermés et toutes les activités ont été suspendues.

En exil, elle continue sa mission de défendre la vie des démunie et de leur venir en aide et son travail est reconnu par la communauté internationale qui ne cèsse de l'inviter dans des conférences internationales et de lui octroyer des prix de reconnaissance. Dans moins de deux mois, elle vien de recevoir deux doctorats honorisa causa; l'un en date du 21 avril de Rhodes University de l'Afrique du Sud et l' autre le 11 juin 2017 de Seattle University aux USA. 

Grâce à cette reconnaissance et à l'appui des partenaires techniques et financiers, la Maison Shalom, fondée par Maggy en 1993 intervient auprès des réfugiés burundais dans les domaines de l'éducation(maternelle, secondaire, apprentissage de métiers, universitaire), de l'appui psychosocial, de l'appui économique et de l'encadrement et la promotion culturels